Retour Page 1 de "Poissons du Sahara"

La quête du désert

Page 13 mise à jour le 4 janvier 2016

Guy DENOEL

Contact par mail via l'adresse : chemlune@yahoo.be
Pour atteindre directement l'index des lieux, noms et activités, veuillez cliquez sur: REPERTOIRE.

 

Flèche page précédenteretour page 12

page 14Flèche page suivante

Les Poissons du Sahara page 13

 

Page 13

Cliquer sur les photos pour les agrandir
(et sur les liens bleus qui vous conduiront à d'autres photos)

L'oued Zag

Marabout Aujourd'hui nous sommes revenus près du marabout dont je vous ai entretenu page 12. A notre premier passage, j'avais découvert les curieux monuments funéraires qui l'entouraient. J'avais aussi découvert sur le sol des silex taillés qui ne laissaient aucun doute sur l'ancienneté des lieux. Postulant que la mémoire des cimetières restait profondément gravée dans l'esprit des générations, je pensais que la très récente "chapelle" islamique n'avait fait que prolonger dans le temps des coutumes sacrées remontant à l'aube de l'humanité. Décidé à vérifier mes suppositions, nous avions décidé d'explorer l'environnement du marabout.

Etendue désertique
Le côté de la rive de l'oued où se situait le marabout s'élevait en une raide falaise bordant la route. Abandonnant la voiture, nous nous lançames dans la traversée de la large vallée que l'oued avait creusée au milieu des collines. Il nous fallait d'abord traverser une vaste étendue de sable semée ici et là, de hauts arbustes d'acacias en fleurs. L'air embaumait de leur parfum suave. Un mélange sable et cailloux rendait la marche pénible.

Dalles marquées Nous atteignîmes bientôt le lit d'un oued asséché se dirigeant vers le lit de l'ancien fleuve. Des ruissellements récents de crues avaient mis à nu les dalles du socle rocheux constituant le cours de la rivière évaporée. A de nombreux endroits, la roche horizontale était marquée de profonds trous circulaires ou ovales. Manifestement, il s'agissait de traces d'animaux piétinnant la boue avant qu'elle ne durcisse. Le diamètre des traces, 10 à 20 centimètres dans la plupart des endroits, était brusquement ramené un diamètre de quelques centimètres tout au plus à d'autres endroits.

Rivage fossile Il ne me fallut pas longtemps pour y voir ce qui restait d'un ancien marécage bordant un fleuve ou une pièce d'eau. Les larges traces étant celles d'adultes dans l'eau profonde tandis que les petites traces avaient été marquées par les pattes de juvéniles. Les montées et descentes successives des eaux à travers les milliers ou centaines de milliers d'années avaient recouvert ces marques de nouveaux sédiments qui en se déssèchant ultérieurement avaient durci et transformé le marécage en socle rocheux sur lequel de nouvelles plages avec de nouvelles traces allaient se succéder.

Traces d'animaux Quels étaient ces animaux ?
Pas de traces de griffes, donc des herbivores je suppose. Difficile de dater la roche car je n'y trouve aucun fossile; blanchâtre, elle me semble d'origine calcaire avec un grain assez grossier. S'il s'agit de formations tertiaires, il peut s'agir de mamifères d'à "peine" quelques dizaines de millions d'années, s'il s'agit comme je le pense fortement de sédiments crétacés, nous nous retrouvons ici devant des traces d'amphibiens ou de dinosaures !
Si vous lecteur, pensez connaitre la réponse, merci de bien vouloir me le faire savoir via chemlune@yahoo.be ...


Vous trouverez dans le tableau ci-dessous d'autres photos de ces découvertes.

Dino 1 Juvéniles Traces fossiles
Dalles Dépôts fossiles Bancs de rochers

Lit de l'oued
Nous poursuivons nos investigations et traversons le lit de l'oued Zag. Une petite flaque d'eau saumâtre baigne un coin de sable tandis que le sel abandonné par l'évaporation de crues antérieures macule les ondulations du sol. L'eau fétide et huileuse, affleure ici dans un creux du lit. Un bouquet de palmiers dattiers, des massifs de tamaris ainsi que les nombreuses traces (actuelles cette fois ci) d'animaux venant s'y abreuver indique qu'il s'agit bien là d'un point d'eau habituel.

Falaise
Nous sommes à présent presque arrivés de l'autre côté de l'oued et une falaise de roches éboulées s'élève sur la rive occidentale de l'oued. Le socle à pas "de dinosaures" se poursuivent jusque cette falaise et disparaissent sous celle-ci.

Fossile indéterminé Dans d'autres roches appartenant me semble-t-il au socle ancien, précurseur du terrain "à dinosaures", je découvre un fossile qui me semble caractéristique de la faune du carbonifère, soit de quelques 200.000.000 d'années avant la formation du "nouveau" terrain. Ici sur la photo à droite, voici un fossile indéterminé, une fois encore si vous avez une suggestion, merci de me la faire connaître.

Bingo
Et puis soudain : Bingo ! Tout en bas de la falaise, une gravure représentant un bovidé. Celui-ci semble être domestiqué car on remarque deux lignes tracées verticalement du dos au ventre de l'animal, paraissant symboliser un bât. Nous découvrirons ici de nombreux bovidés portant une telle marque. En sus, des bovidés, on distingue des antilopes, éléphants, rhinocéros, autruches et un homoncule. Quelques gravures de symboles apparaissent également.

Ici un rhinocéros Un peu plus loin, nous découvrons un rhinocéros, ici gravé horizontalement sur un sursaut de la roche. Nous passerons au total 3 journées à inspecter soigneusement chaque rocher des éboulis de la falaise sur une longueur de deux kilomètres. Nous découvrirons plusieurs spots de gravures, certaines sur des parties verticales de falaise, certaines sur des blocs erratiques, d'autres enfin sur de longues dalles horizontales plaquées sur le sol du plateau. Les techniques sont diverses, indiquant probablement des périodes distinctes. La plupart des substrats rocheux des gravures sont de mauvaise qualité et s'effacent ou se désagrègent. Nous découvrons des morceaux de falaises portant des traces de gravures qui se sont brisés et affalés dans le lit de l'oued.

Grandes cornes Rhinocéros Falaise
photo photo photo
Autruches Ensemble photo
Dalle gravée photo éléphants
Symboles Crinière Gazelle

Abri sous roche
En explorant les collines surplombant la rive des gravures, nous découvrons un abri sous roche dans un affluent de l'oued ( voir détail ici ). Impossible de situer dans le temps cet abri, mais difficile d'imaginer ici les nomades actuels que nous rencontrons régulièrement.

Il fait très froid
Si la température que nous avons rencontré ici lors de nos différents séjours était plutôt torride, il fait très froid aujourd'hui. Mais à force de vivre à des chaleurs dépassant le 30 degrés, se retrouver brusquement avec 20 degrés vous plonge dans un univers polaire. On sort donc pull et survêtements.

Un oiseau
Pas beaucoup de trace de la faune ici. Quelques insectes, sauterelles, lézard et un oiseau qui sautille en nous suivant. Quand au repos, après avoir mangé une pomme je lance au loin le trognon, il se rue dessus pour le dévorer. La nourriture et l'eau sont précieux ici.

abri ou sépulture
Sur une colline près d'une des deux séries de gravures nous découvrons plusieurs petites constructions en pierres équarries: Minuscules abris ou sépultures ?

Nous découvrirons des dizaines de tumulus, dont certains soigneusement alignés Nord Sud. Quelques exemples dans le tableau ci-dessous :

Tumulus 1 Tumulus 2 Tumulus remarquable

Collines
 
En plusieurs jours, nous passerons les collines au peigne fin. A de nombreux endroits le sol est parsemé de microlithes. La végétation est quasiment absente de ces collines à l'exception de quelques grands acacias dans le lit des oueds.

Recherches
Nos explorations sont hélas limitées à une bande de quelques centaines de mètres longeant l'oued que nous retrouvons sur cette photo. Un véhicule tout terrain sérieux serait nécessaire pour pouvoir grimper plus loin dans les collines.

Etranges fossiles
Sur un plateau désolé nous apercevons d'étranges fossiles qui le parsèment. Au nombre de trois au total, et de la taille d'une tête de boeuf, ils semblent creux et font penser à des crânes de carnivores tels que les tyranosaures et autres dinos. Je n'ose me prononcer car nous n'avons pas trouvé d'os énormes tels que ceux qui devraient composer le corps de ces bestioles, si bestioles ce sont évidemment ! Nous n'avons guère de temps pour approfondir nos recherches, et le seul os fossilisé indiscutable que nous découvrirons aura tout au plus une quinzaine de centimètres de long.

Ci-dessous le tableau reprend les photos des trois exemplaires découverts.

Tête fossile Tête fossile 2 troisième pierre

Herbe
 
 
Quelques brins d'herbe dans la désolation c'est un diamant dans le désert.

Solange en exploration
 
Nous reprenons l'examen de la falaise, cette fois depuis son sommet. On peut voir ici Solange en exploration. Cette fois, c'est tout un village préhistorique d'une dizaine d'habitations minuscules que nous dénichons accrochés à la falaise. Les énormes blocs rocheux le dissimule parfaitement aux yeux des visiteurs indésirables parcourant la vallée.

Village Une cabane Autre vue

Chauve-souris
 
Ce soir de retour à notre hébergement à Assa, la chauve-souris au plafond de la salle à manger sera notre seule compagnie.

 

Fin de la page 13, pour lire la suite du récit cliquez sur la flèche à droite ci-dessous.

Flèche haut de page

Flèche page précédenteRetour page 12

page 14Flèche page suivante