Retour à la page d'accueil

F.A.Q. --Questions fréquentes

 

Blanc : Le blanc n'est pas une couleur mais rayonné par une source lumineuse, la totalité du spectre visible des couleurs. Etalé sur un support, le blanc parfait reflète toutes les couleurs en n'absorbant aucune contrairement au noir. La nature réfléchissante des diverses longueurs d'ondes lumineuses des pigments composant le blanc en peinture explique les propriétés de celui-ci.

Couleur acrylique: La peinture acrylique se dilue à l'eau. C'est donc une peinture 'maigre'. Ses principales caractéristiques sont sa rapidité de séchage, quelques minutes pour devenir indélébile ainsi que son reflet mat quand elle est utilisée avec l'eau pour seul médium.

Couleur (la): La couleur est la portion visible du spectre des ondes électromagnétique, ou nous retrouvons grandes ondes, ondes courtes, VHF, UHF, SHF, rayons infrarouges, lumière visible, ultra-violets, rayons X, rayons Gamma etc.... Une onde électromagnétique peut être définie par le nombre d'Oscillations par seconde (Herz - anciennement cycles), Longueur d'onde, ou encore Température ( degrés Kelvin). Sans m'étendre sur ce sujet qui aurait sa place plutôt dans un manuel de physique, je souhaite toutefois pointer le paradoxe de ces Températures de couleurs. Nos sens nous font percevoir les couleurs rouges, jaunes, comme "chaudes" et les vertes, bleues, violettes comme "froides". Or, dans la réalité, les mesures thermométriques dans une flamme par exemple, démontrent le contraire. Les températures relativement basses des rouges croissent en culminant aux violets en parcourant le spectre de l'arc en ciel. Je n'ai aucune réponse à apporter à cet étrange méprise......

Couleur à l'huile: La peinture à l'huile est un mélange de pigments colorés baignant dans de l'huile végétale. C'est donc une peinture 'grasse". Elle se dilue à l'huile, au pétrole, thérébentine, white spirit et divers médiums permettant de modifier son onctuosité, sa durée de séchage, son reflet naturellement brillant. Sa consistance épaisse quand elle est en tube permet le travail au couteau, tout aussi bien qu'au pinceau. Le séchage est lent à très lent suivant l'épaisseur et le médium éventuellement utilisé.

Couleurs primaires :Nous postulerons ici que les couleurs primaires sont le rouge, le bleu et le jaune ( Certaines rares écoles utilisent d'autres couleurs ). A noter toutefois qu'il faut entendre par rouge, une teinte ne virant ni vers le jaune ni vers le bleu, par bleu une couleur ne virant ni vers le rouge ni vers le jaune, par jaune une couleur ne virant ni vers le bleu ni vers le rouge.

Couleurs secondaires :Les couleurs secondaires sont le résultat du mélange de deux couleurs primaires. Dans le cercle chromatique, il s'agit des violets, orangés et verts. Rouge + Bleu = Violet. Rouge + Jaune = Orange. Bleu + Jaune = Vert. La proportion des mélanges donnent des teintes variées. Il est toutefois important de savoir qu'une couleur primaire pure n'est vraie qu'en théorie. Les composants inertes, les pigments colorés chimiquement imparfaits de la pâte ont pour conséquences que si théoriquement à partir de trois couleurs on peut reconstruire toutes les autres, dans la réalité il en va tout autrement.

Gris colorés : Un gris coloré est le mélange d'une couleur primaire avec une couleur complémentaire, ou encore le mélange des trois couleurs primaires ce qui revient au même. Ce mélange donnant un noir, l'ajout d'un blanc donnera cette impression de gris. La prédominance d'une couleur donnera une teinte spécifique au gris coloré : une proportion plus importante de jaune donnera un beige, vert un kaki, rouge un brun, jaune un ocre etc... Un gris coloré est en pratique une couleur plus ou moins terne. L'utilisation de gris colorés juxtaposés à des couleurs pures ajoute à la vivacité de ces dernières.

Médium : C'est un liquide, une pâte, rarement une poudre qui incorporé dans une peinture modifie ses caractéristiques. Durée de séchage, consistance, reflet etc...

Noir :Le noir parfait n'est pas une couleur, mais l'absence de celle-ci. Selon la physique, le noir absorbe toutes les couleurs et n'en reflète aucune. Toutefois l'impureté des pigments, et leur existence de ceux-ci fait qu'une couleur sombre très intense leurre nos yeux en nous faisant croire au noir. Le mélange des trois couleurs primaires ou d'une couleur primaire et de sa complémentaire absorberait, si ces couleurs étaient pure la quasi totalité des rayonnements lumineux en créant un noir. C'est la technique utilisée en pratique pour créer cet effet. La démonstation physique de ces propriété du noir est aisément démontrable en projetant un rayon de lumière blanche à travers trois filtres transparents colorés respectivement en bleu, rouge et jaune.... la lumière est totalement absorbée par le filtre.

Peintures grasses et maigres :La première le liant est à base d'huile, la seconde d'eau. Les peintures maigres sont notamment l'aquarelle, la gouache, l'acrylique... La notion est très importante car si l'huile adhère sur la peinture à l'eau, l'inverse est faux. D'où l'ancienne expression 'toujours peindre Gras sur Maigre'. La fragilité du substrat découle aussi de ces propriétés. Ainsi, la surface de ce dernier doit toujours être traitée avant l'application d'huile car son acidité détruit en peu de temps la toile, le carton, le papier qui s'effritent alors.

-----------------------------------

 

Retour à la page d'accueil

Updated - Mise à jour 23 mars 2014